Revue 2016: le sommaire nouveau est arrivé!

Couverture2016

La revue 2016 est en cours d’impression.

Pour votre plaisir, dégustez ci-dessous le sommaire  et armez-vous de patience jusqu’à sa parution au cours du mois de juin.

 

Hommage à Robert Coll
Hommage rendu par Dominique Roux maire d’Argelès-Gazost. Ancien maire de 1989 à 2008 d’Argelès-Gazost, Robert Coll a soutenu la SESV avec en particulier l’attribution d’un local dans l’enceinte de la Maison de retraite de Vieuzac
Dominique Roux, maire d’Argelès-Gazost et SESV

Hommage à Jacques Omnès
Homme passionné d’archéologie et de la protection du patrimoine archéologique, Jacques Omnès est l’auteur de plusieurs ouvrages et d’articles dans notre revue. Son œuvre majeure est la restauration du Castet Naü d’Arras-en-Lavedan.
J.F. Le Nail et bureau SESV

Une tranche de vie
Après avoir participé à la guerre de Crimée, Pierre Bouhot, originaire d’Arbéost, a aussi combattu à la bataille de Solférino où blessé, il est amputé d’une jambe. De retour, il fonde famille.
Michèle Chamontin et Jeanne Cazajous

Notes intimes de Jean-Pierre Rondou. Année 1916
Pendant la première guerre mondiale, les événements ayant marqué le village de Gèdre, l’année 1916.
Jean-Pierre Rondou – José Cubéro

La guerre de 14-18 vue par un soldat du Pays Toy
L’étude du cas de Denis Laffont a été rendue possible grâce à une collection de près de trois cents cartes postales illustrées découvertes dans les archives d’une famille qui avait conservé les correspondances échangées entre leur fils ou frère mobilisé, ses amis ou copains de guerre. Ces archives ont ainsi permis la reconstitution, certes partielle, de la vie d’un mobilisé et de sa famille, ou du moins l’analyse de leurs affects et problèmes face à la guerre, les tranchées, les blessures, l’expédition de Salonique… En annexe, “Les morts pour la France d’Esquièze-Sère.
Dominique Henri Laffont

De valeureux enfants (suite): retour à la vie paroissiale
De nouvelles photos et documents nous ont incité d’une part à présenter ces documents, d’autre part à nous rapprocher de plusieurs familles afin de mieux connaître quelques-uns de ces hommes, leur visage peut-être, leur parcours, quand ils ont survécu à la Grande Guerre et ont pu reprendre l’exercice de leur ministère auprès de leurs frères.
Marie-Thérèse Rost

État des ecclésiastiques du diocèse à l’étranger en 1916. Étude de cas de la vallée des Gaves
L’Annuaire diocésain de 1916 publie une liste d’ecclésiastiques originaires du diocèse en résidence à l’étranger. L’article s’intéresse à ces religieux, mais seulement aux missionnaires présents hors d’Europe. Des cas particuliers sont étudiés pour la Vallée des gaves.
Jeannette Legendre

Carnet de route de ma campagne d’Italie
Dans ce carnet, André Sassissou relate son itinéraire italien entre Cescheto et Montemorli (où il est blessé) du 6/5 au 25/07/1944. Rapatrié le 17/09, il est envoyé combattre dans les Vosges à Cornimont et il est à nouveau blessé à Dannemarie le 17/11 et hospitalisé.
André Sassissou

Du brigandage en Val d’Azun aux galères de Toulon
Un brigand nommé Jean Mourétou, du lieu de Gaillagos, à la tête de dix ou douze bandoliers, tenait le chemin qui va d’Arras à Aucun, pillant les denrées et marchandises qui passaient. Le 14 mai 1661, deux brigands Mouret et Hourrettes sont arrêtés, jugés et pendus. Le 13 avril 1663, entreprise de la conduite de deux autres brigands nommés Hourat et Comet, de Gaillagos, aux galères perpétuelles, à Toulon.
René Escafre, Nicole Frigout

Un ministre de Louis XIV aux Pyrénées : M. de Louvois à Barèges
Le marquis de Louvois s’étant brisé la jambe, une cure à Barèges lui fut conseillée. Pierre de Gorsse raconte le périple de ce voyage jusqu’à Barèges qu’il trouve d’une tristesse obsédante mais dont les eaux doivent être estimées plus qu’une mine d’or. Il est aussi question que le roi y vienne mais son voyage est annulé.
SESV

La route de Tarbes à Barèges : le tronçon de Lourdes à Barèges
Des reproductions du plan conservé aux AD32 et des lithographies, permettent de remonter cette route créée dans les années 1730-35 et de constater l’aspect des villes et villages traversés.
Christian Parrou

Les “Mascarons” de l’orgue de Saint-Savin
Cet orgue de 1557 possède sous son buffet trois masques polychromes articulés, les mascarons. De telles sculptures existent : le Maure de Perpignan, le Papotier d’Avesnières, le Gueulard de Metz, le Galimart de Montoire sur Loir.
Jean-Vincent Roux

Le Castet Naü d’Azun à Arras-en-Lavedan (Hautes-Pyrénées) : Une résidence élitaire perçue à travers ses caractéristiques architecturales et ses occupants
Cette étude s’est donnée pour objectif d’essayer de reconstituer le fil historique de ce monument, en constituant un état des connaissances mais encore en faisant l’inventaire des restaurations prodiguées par le maître d’œuvre Jacques Omnès, érudit passionné d’archéologie qui lui consacra vingt ans de vie. Elle était donc orientée sur plusieurs plans, avec une approche historique concentrée sur les sources et documents d’archives, mais encore avec une approche archéologique s’intéressant à la structure bâtie et aux artefacts découverts. Fort de ces prospections menées sur le site, nous avons pu relever les principales caractéristiques architecturales qui font le Castet Naü. Par ailleurs, la démarche ayant consisté à constituer une compilation de références sur l’histoire du château, il a été possible de revenir sur ses possesseurs.
Rémi Laffont

L’église Saint-André de Luz-Saint-Sauveur (Hautes-Pyrénées). Les restaurations du XIXe siècle d’après un inédit du Père Abadie
Au XIXe siècle plusieurs desservants successifs entreprirent de créer des sacristies supplémentaires, d’y faire entrer la lumière, et de permettre à un plus grand nombre de fidèles d’y être accueillis. Ces travaux se firent en plusieurs étapes, principalement entre les années 1843 et 1874. Ce sont ces modifications qui sont décrites, sur la base d’un document manuscrit que l’abbé Abadie, vicaire puis curé de Saint-André de 1869 à 1906, rédigea.
Emmanuel Garland

Des familles de notables lavedanais, l’Hôtel de France à Cauterets. Jean-Marie Duhourcau, sa bibliothèque
Le réseau d’alliances de la famille Duhourcau avec les Barrère-Dembarrère, les Balencie, les Derrey avec la création de l’hôtel de France à Cauterets, les Dintrans, les Dihigo. Un intérêt tout particulier est porté à Jean-Marie Duhourcau et à sa bibliothèque.
Marie-Paule Mengelle. Jean-Pierre Ninin-Barus

Les conseillers généraux du Lavedan de 1831 à 1945
40 conseillers généraux ont représenté les trois cantons du Lavedan entre 1831 et 1945. De nouveaux “notables républicains” ont progressivement succédé aux notables locaux “conservateurs” de la première moitié du XIXe siècle. Essai d’analyse croisée de l’évolution électorale des trois cantons, des portraits des élus et des grandes lignes de leur action.
Jean Courtadet

De la “Ribère de Sen Sabi” ou “Vallée de Saint Savin” à la “Commission Syndicale de la Vallée de Saint-Savin” à partir des registres de délibérations entre juin 1836 et mai 1846
La “Ribère de Sen Sabi” ou “Vallée de Saint-Savin” est organisée pour la gestion des biens indivis propriété des communes de la Vallée. Elle a été institutionnalisée le 1er octobre 1840 par ordonnance du Roi Louis Philippe lorsqu’elle est devenue la “Commission syndicale de la Vallée de Saint-Savin”.
Bruno Abadie

Les enclaves d’Arras Sireix dans le territoire des Trois Lieux
A Pé det May, Castetabarque, Ilhéou, Hourat et Lits, des  pâturages appartiennent à Arras dans le territoire des Trois Lieux.
Christian Parrou

Le temps du fer à Ferrières
L’épopée des mines de fer de Ferrières est observée en plusieurs épisodes abondamment illustrés : le temps des cadets entre terre et fer, le temps des forges conquérantes, le temps des sociétés productrices et enfin, après la fermeture de l’exploitation, le temps des associations dynamiques.
Patrick Viala, Christine Lanardonne

Joseph Vallot dans les Pyrénées. Exploration d’un fonds photographique du musée Alpin de Chamonix
Mise en lumière du fonds de photographies qui intéresse directement le Lavedan et le Pays Toy. Au milieu des vues du Mont Blanc et de son massif apparaissent quelques dizaines de clichés des Pyrénées, qui montrent notamment Gavarnie et Cauterets, vallées assidûment arpentées par Joseph Vallot dans les années 1870 et 1880. Leur intérêt scientifique est reconnu pour l’étude des glaciers, de la botanique.
Laure Decomble

Plantes mellifères des Hautes-Pyrénées
Inventaire de cent-cinquante espèces végétales des Hautes-Pyrénées, utiles à l’apiculture dans ce département. Espèces de plaine produisant pollen, propolis, miellat, miels monofloraux de châtaignier, de bruyère et toutes fleurs ; espèces de montagne, moins exploitées mais potentiellement intéressantes, produisant notamment le miel de rhododendron.
Guy Dussaussois

La Ramonde des Pyrénées dans la ville
En juillet 2015, découverte d’une station de Ramonda Pyrenaica sur le mur de l’ancienne D.D.E. d’Esquièze-Sère donnant sur le parking de la grande surface dans le centre-ville.
Jean-François Flies

De la nature à la culture
Le labeur des habitants a transformé tous les sites incultes, naturels, pour en faire des lieux fertiles, composés  de plantations et cultures, hameaux et villages, maisons et ouvrages d’art pour l’irrigation ou la protection. Ils  parsèment le territoire rural que nous connaissons aujourd’hui.
François De Barros

– Chronique d’Aragon : L’essentiel est d’entretenir de bonnes relations entre nos vallées
– En vallée de Barège, la journée de l’herbe et du pré en 2015.
– La Commission syndicale de la vallée du Barège : Discours prononcé par Raymond Bayle lors de la rencontre avec les élus de la Mancomunidad Forestal del Valle de Broto, à Broto, lors du séjour des 6 et 7 juin 2015.
– La Commission syndicale de la Vallée de Saint Savin et le Quiñon de Panticosa, adjudication des pâturages du Marcadau.
– Le pèlerinage de la Grande Fache.
– La Journée de la marcha en Val d’Azun.

Points de vue
Charlemagne aurait-il assiégé le château de Lourdes et serait-il venu à Saint-Savin ?
Marie-Paule Mengelle

LA PESTE: ouvrage de René Escafre

finalCe travail est le témoignage sur une époque où les Hautes-Pyrénées ont connu de 1652 à 1655, de grands fléaux : la peste, la famine, la guerre.
La difficulté pour l’historien, c’est d’essayer de retracer le passé à travers le regard ou les attitudes de ceux qui les ont vécus, face à la contagion et aux malheurs du temps. Si les peuples heureux n’ont pas d’histoire, les périodes de malheur, au XVII e siècle, sont riches d’une histoire événementielle.
La peste, souvent vécue comme une fatalité, voit apparaître des hommes et des femmes qui essaient de la combattre.
La médecine de peste se laïcise, notaires, soignants, prêtres, apportent de nouveaux comportements face à la contagion.
La peste, comme punition divine, transparaît encore dans les rituels et les mentalités et perdurera jusqu’au XVIII e siècle. La vie quotidienne de ces êtres affrontés à un mal dont ils ne comprennent pas le sens, à une famine qui les réduit à la mendicité, à des gens de guerre qui les oppriment a été retracée.
Cet ouvrage format A4, 302 pages, 5 cartes et illustrations, édité par la Société d’Etudes des Sept Vallées avec le soutien du Conseil départemental des Hautes-Pyrénées est proposé au prix de 14€ en souscription jusqu’au 30 novembre 2015, et au-delà au prix de 20€. Feuille de souscription ici.

De porte en porte… dans le val d’Azun

DePorte En Porte-01Vous avez apprécié les articles de Martine Cazabonne parus dans notre revue, « Lavedan et Pays Toy », alors, nous vous recommandons son ouvrage « De porte en porte dans le Val d’Azun ».

De format 21×25, cousu, broché, couverture à rabats, il est composé de 128 pages dont toutes les photos sont en couleurs.DePorte En Porte-02

Édité par les éditions MonHélios il est vente au prix de 29 euros dans les librairies et au siège de l’association.

 

La revue 2015 est sortie…

La revue 2015 N°46 a été dévoilée lors de l’assemblée générale du 10 juin 2015. Forte de plus de 200 pages vous pouvez consulter son sommaire, puis l’imprimer: c’est ici.

La revue est également disponible:P6090439
à Argeles Gazost
– local de l’association, Chalet Alicot
– la librairie pyrénéiste, chez Mr Bégué
à Adast
–  chez Michelle Galan

à Arras-en-Lavedan
 –  chez Christian Parrou
à Arrens-Marsous
–  maison de la presse
à Cauterets
–  librairie, chez Mr Blondet
ou par correspondance: fiche adhésion

L’Assemblée générale et quelques informations sur les ouvrages en chantier

 L’Assemblée générale aura lieu le mercredi 10 juin à 15h à la salle Jean Bourdette.

En ce début d’année, nous vous rappelons que plusieurs ouvrages sont terminés ou en chantier. Tout d’abord, l’ouvrage de Martine Cazabonne, « De porte en porte dans le Val d’Azun » est à l’impression et sera en principe disponible le jour de l’Assemblée générale.
Le Conseil d’administration a décidé la publication de deux volumes sur l’histoire d’Argelès-Gazost, le premier traitant de l’origine à la Révolution qui paraîtrait en fin d’année. Le second qui traitera des XIX et XXe siècles est prévu pour la fin d’année 2016. Le troisième livre traiterait deLa peste en Bigorre et Quatre Vallées de 1652 à 1655′. Il paraîtrait courant de l’automne .
Marie-Paule Mengelle prépare aussi un ouvrage « Chronique sur le village oublié de Cauterets sous l’Ancien régime » publié au dernier trimestre, aux éditions Mon Hélios.