LA PESTE: ouvrage de René Escafre

finalCe travail est le témoignage sur une époque où les Hautes-Pyrénées ont connu de 1652 à 1655, de grands fléaux : la peste, la famine, la guerre.
La difficulté pour l’historien, c’est d’essayer de retracer le passé à travers le regard ou les attitudes de ceux qui les ont vécus, face à la contagion et aux malheurs du temps. Si les peuples heureux n’ont pas d’histoire, les périodes de malheur, au XVII e siècle, sont riches d’une histoire événementielle.
La peste, souvent vécue comme une fatalité, voit apparaître des hommes et des femmes qui essaient de la combattre.
La médecine de peste se laïcise, notaires, soignants, prêtres, apportent de nouveaux comportements face à la contagion.
La peste, comme punition divine, transparaît encore dans les rituels et les mentalités et perdurera jusqu’au XVIII e siècle. La vie quotidienne de ces êtres affrontés à un mal dont ils ne comprennent pas le sens, à une famine qui les réduit à la mendicité, à des gens de guerre qui les oppriment a été retracée.
Cet ouvrage format A4, 302 pages, 5 cartes et illustrations, édité par la Société d’Etudes des Sept Vallées avec le soutien du Conseil départemental des Hautes-Pyrénées est proposé au prix de 14€ en souscription jusqu’au 30 novembre 2015, et au-delà au prix de 20€. Feuille de souscription ici.

Les commentaires sont fermés.